Quel rôle pour la police en démocratie ? Par Olivia Recasens

Toute démocratie a besoin d’une police, et réciproquement la police a besoin que les citoyens la soutiennent, qu’ils la considèrent comme ” leur ” police. Mais nos gouvernements successifs n’ont pas réussi à transformer les forces de l’ordre en service tourné vers le public et soucieux de l’égalité de tous les citoyens. C’est le constat que dresse Sebastian Roché dans son dernier  livre ” De la police en démocratie ” (Editions Grasset).
Le sociologue analyse ce qu’il appelle ” l’expérience de la police ” vécue par la population, en particulier celle de confession musulmane, et la compare avec ce qui se passe chez nos voisins européens. Selon lui, la police est en train de rater sa mission essentielle, qui est, non pas la répression mais de contribuer à la cohésion de la société autour de la défense de valeurs communes.
Dans une période marquée par le terrorisme, il est d’urgent d’agir si l’on veut apaiser les relations entre  police et population, condition nécessaire au bon fonctionnement d’une démocratie. 
 
Comment réconcilier police et citoyens ? Pour tenter d’y répondre, Sebastian Roché sera là le 21 mars, de  19:30 à 21:00, à la Villa Gillet, 25 rue Chatière, Lyon 4ème. Réservez : villagillet.mapado.com / 04 78 27 02 48
 

Le 3 novembre 2016 alors que les policiers laissent éclater leur malaise au grand jour, Sebastian Roché décryptait la fracture entre la police et une partie de la jeunesse: http://www.lepoint.fr/societe/sebastian-roche-il-existe-une-malediction-policiere-francaise-03-11-2016-2080466_23.php

 

Olivia Recasens

Conseillère éditoriale pour tous les développements (éditions, magazines et numérique) du pôle Culture et Connaissance au sein du groupe Humensis

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *