Quand l’Univers se fait musique Par Olivia Recasens

« Le véritable mystère du monde est le visible, non l’invisible. » Cette phrase d’Oscar Wilde, pourrait ouvrir le prochain livre de Philippe Uzan, (L’harmonie secrète de l’Univers, Editions La Ville brûle).

Quand il ne bâtit pas des représentations scientifiques du cosmos pour les confronter aux observations collectées par les grands télescopes et les satellites pour reconstruire l’histoire de notre Univers, ou quand il ne réfléchit pas aux mondes possibles que la relativité générale et la mécanique quantique laissent entrevoir, ce physicien théoricien, spécialiste de la théorie du big bang, revisite, en fin connaisseur, toutes les représentations de l’Univers, mythologiques, historiques, artistiques et même ésotériques, dont l’homme s’est dotées.

Une exploration qu’il livre ici, faite de pulsations stellaires, de crépitement des atomes, de vibrations cosmiques, de récréations avec Pythagore et Kepler, et même de rencontres d’extraterrestres ! Plus encore que la redécouverte des liens entre mathématiques et musique, on se rend compte à quel point la physique, l’astronomie, la géométrie, les algorithmes…, des disciplines en apparence bien différentes et bien cloisonnées chacune dans leur monde, dialoguent puissamment entre elles. Un bavardage érudit et fécond, jamais interrompu.

Au rythme de ses deux passions, mathématiques et musique, le cosmologiste nous offre donc tout à la fois une balade et une ballade. Hubert Reeves et Cédric Villani ne s’y sont pas trompés, ils sont ses premiers lecteurs et ses premiers fans. Un seul regret, celui de ne pouvoir lire « L’harmonie secrète de l’Univers » tout en écoutant tous ces sons et mélodies couchés sur le papier.

(1) Parution, le 7 septembre.

 

Olivia Recasens

Conseillère éditoriale pour tous les développements (éditions, magazines et numérique) du pôle Culture et Connaissance au sein du groupe Humensis

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *