Faut-il poser des limites à la science ?

Le progrès fait peur. Pourtant, c’est bien lui qui nous fait avancer, évoluer, et nous permet de nous adapter à un monde qui se transforme à une vitesse accélérée.

L’une des plus grandes scientifiques françaises, la physicienne Catherine Bréchignac, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences, et Arnaud Benedetti, professeur associé en histoire de la communication à Paris-Sorbonne, se saisissent, pour en débattre de 7 thèmes actuels : l’omniprésence des écrans, la tyrannie de la com’, les fake-news, l’intelligence artificielle, les menaces sur la biodiversité, le post- humanisme, et, enfin, les limites à poser (ou pas) à la science.

Un dialogue riche en références, en échappées, en digressions. Un face-à-face détonnant qui fait de ce livre Faut-il avoir peur du progrès ? (@humenSciences), un objet à part : à la fois essai, controverse, et récit.

Une réflexion sur le progrès éclairante et apaisante.

Catherine Bréchignac, ancienne directrice générale, puis présidente du CNRS, est aujourd’hui secrétaire perpétuel honoraire de l’Académie des Sciences, et ambassadrice déléguée à la science, la technologie et l’innovation.

Arnaud Benedetti, professeur-associé à Paris-Sorbonne et ancien directeur de la communication de l’Inserm, du CNES et du CNRS, est le rédacteur en chef de la Revue politique et parlementaire.

Seront à la Librairie des PUF, Mardi 15 octobre à 19 heures pour une Rencontre dédicace

Le progrès est-il dangereux _Invitation

Olivia Recasens

Directrice des éditions humenSciences et responsable éditoriale de Belin Sciences et Nature au sein du groupe Humensis, auteur.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *