La parité c’est maintenant ? Par Olivia Recasens

Le 8 mars, le collectif #JamaisSansElles, lançait la charte #JamaisSansElles pour les candidats à la présidentielle

Mixte et apolitique, cette association fondée par Natacha Quester-Séméon et Tatiana F-Salomon milite pour un principe simple : la parité. Pour ce, ni quotas, ni règle écrite, encore moins une loi, il n’est pas plus question de “discrimination positive, mais d’un engagement personnel des acteurs de la vie publique (Appel de janvier 2016).

La charte a porté bonheur à son premier signataire… Emmanuel Macron, qui était alors “seulement” leader de En Marche.


Voici pour rappel, les 5 engagements de la Charte #JamaisSansElles :

1. Au gouvernement : à confier à des femmes des ministères régaliens, à veiller à ce que des rôles-clés soient attribués à des femmes dans les cabinets ministériels, et à nommer des femmes à des postes de direction d’administrations centrales ;

2. Dans l’action de l’État : à faire de l’égalité salariale un objectif politique majeur, mais aussi à donner la parole aux femmes dans les manifestations (débats, tables rondes, conférences, sommets) organisés par la puissance publique ;

3. Dans les territoires : à nommer des femmes à des postes de direction de l’administration déconcentrée et inciter à des engagements similaires en administration décentralisée ;

4. À l’étranger : à nommer des femmes à des postes d’ambassadrices dans des pays stratégiques et à des postes de décision au sein des ambassades, consulats, ainsi qu’à des postes clés dans les organisations internationales ;

5. Dans la représentation de l’État : à assurer la composition mixte des délégations accompagnant les déplacements officiels, notamment à l’étranger, et ce dans tous leurs segments (représentants politiques, administratifs, d’entreprises et de la société civile).

Pourvu que ça marche !

Olivia Recasens

Conseillère éditoriale pour tous les développements (éditions, magazines et numérique) du pôle Culture et Connaissance au sein du groupe Humensis

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *