Bébés 2.0, quelle Humanité voulons-nous engendrer ? Par OIivia Recasens

Louise Brown a fêté ses trente-huit ans… Son nom ne vous évoque rien ? C’est celui de la Britannique qui, le 25 juillet 1978 à 23h47, fut le premier « bébé-éprouvette » à venir au monde. Depuis, la FIV, la fameuse fécondation in vitro, a pris son essor et la procréation médicalement assistée, de son petit nom « PMA », a affûté ses techniques. Le séquençage du génome humain offre désormais la possibilité de sélectionner les embryons pour des raisons médicales ou des motifs moins avouables, et les « ciseaux moléculaires », mis au point en 2012, permettent de modifier, à loisir et à bas coût, le génome humain.

« Dans une histoire d’Homo sapiens vieille de 200 000 ans, il a fallu que vous lecteurs et moi-même arrivions sur Terre pile au moment où l’homme savant entreprend de se « recréer » lui-même en prenant la main sur le hasard et l’évolution », écrit le biologiste Jean-François Bouvet dans son nouveau livre, “Bébés à la carte” http://editionsdesequateurs.fr/aParaitre/oo/BebesALaCarte

Les médecins à l’origine du premier « bébé-éprouvette » ne pouvaient imaginer que les biotechnologies nous mèneraient aux portes d’un eugénisme high-tech planétaire digne du roman d’Aldous Huxley « Le meilleur des mondes ».

Jean-François Bouvet nous ouvre les portes de ces laboratoires où, un peu partout sur la planète, se joue rien peut-être la transformation de l’humanité. Edifiant !

 

Editions des Equateurs, Sciences, 164 pages, 18.00 €

Olivia Recasens

Conseillère éditoriale pour tous les développements (éditions, magazines et numérique) du pôle Culture et Connaissance au sein du groupe Humensis

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *